Les motivations du vigneron en quête de l’expression “terroir”

Jusqu’en 1985 les vendanges ont été réalisées par parcelles et l’assemblage après fermentation.
Lors des vendanges 1985, j’ai pu constater à la perception gustative une rupture d’harmonie du vin lors des assemblages même partiels de raisins provenant de parcelles différentes. J’ai noté parallèlement une bonne réaction de la clientèle pour une plus grande personnalisation du produit. De ce fait, j’ai été amené à rechercher les limites objectives du terroir d’une cuvée et par un affinement constant et permanent des paramètres spécifiques à chacun des terroirs.
L’évolution de mon approche a été ordonnée de la façon suivante :
– observations géo-pédologique des parcelles avec dégustation de raisins,
– constatation des différences de type de maturité et de vitesse de maturité des raisins,
– perception du climat propre à chacune des parcelles : rôle de la topographie, de l’altitude, du vent, de la proximité de l’eau.
– adaptation progressive du travail jusqu’à la cueillette des raisins aux différents type de terroir.

Author: C. PAPIN

Vigneron, Château de Piene Bise, 49750 Beaulieu sur Layon

Related Posts

Share via
Copy link
Powered by Social Snap