Terroir 1996 banner
IVES 9 IVES Conference Series 9 Relation entre les caractéristiques des fromages d’Appellation d’Origine Contrôlée et les facteurs de production du lait

Relation entre les caractéristiques des fromages d’Appellation d’Origine Contrôlée et les facteurs de production du lait

Abstract

Les fromages d’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) représentent un enjeu économique important pour la filière laitière (11 % des fromages produits en France sont des fromages d’AOC, et dans certaines régions de montagne, cette proportion dépasse 50 %). Les spécificités de ces fromages et leurs liaisons avec les caractéristiques du terroir constituent un système complexe où interagissent en particulier la technologie fromagère et les caractéristiques des laits (composition chimique en particulier). Ces dernières dépendent elles-mêmes des caractéristiques des animaux (origine génétique, facteurs physiologiques, état sanitaire) et de leur mode de conduite (alimentation, hygiène, traite…) (fig. 1). L’influence de ces facteurs de production (alimentation et type d’animal en particulier) sur les caractéristiques des fromages est fréquemment mise en avant par les fromagers, sur la base d’observations empiriques. Il existe cependant très peu de travaux expérimentaux sur le sujet, en raison, entre autres, de la difficulté de séparer correctement les effets propres de ces facteurs d’amont de ceux liés à la technologie fromagère. Dans le cas des fromages d’AOC, pour lesquels les possibilités de modifier les caractéristiques du lait au cours de la fabrication sont limitées voire interdites, cette approche est particulièrement importante puisqu’une des justifications de l’AOC est justement sa relation au terroir dont certains facteurs de production sont des éléments essentiels. Les travaux entrepris depuis quelques années dans ce domaine, en relation étroite avec la profession, visent à fournir des éléments objectifs d’évaluation des effets de certains de ces facteurs de production. Cela nécessite de maîtriser correctement la technologie fromagère utilisée. Dans ce texte nous donnerons quelques exemples de travaux effectués sur l’effet de la nature des fourrages offerts aux vaches (première partie) ou de la nature de la microflore du lait (seconde partie) sur les caractéristiques de fromages fabriqués dans des conditions technologiques identiques ou voisines.

DOI:

Publication date: April 11, 2022

Type: Poster

Issue: Terroir 1996

Authors

J.B. COULON, I. VERDIER, B. MARTIN, R. GRAPPIN

INRA, Laboratoire Adaptation des Herbivores aux Milieux, 63122 St Genès Champanelle
INRA, Laboratoire de Recherches Fromagères, route de Salers, 15000 Aurillac
GIS Alpes du Nord, 11 rue Métropole, 73000 Chambéry
INRA, Station de Recherche en Technologie et Analyses Laitières, 39800 Poligny

Tags

IVES Conference Series | Terroir 1996

Citation

Related articles…

Know thy enemy: oxygen or storage temperature?

It is well known that high oxygen levels and high ageing temperatures are detrimental to white wine’s composition and ageing capacity. However, these results, though valuable

Oxygen transfer through cork stoppers

During wine conservation in a bottle, the control of oxygen transfer from the outside environment to the wine inside the bottle is a key parameter that determines the wine quality. Many other factors can also influence the evolution of wine during postbottling aging,

Use of microorganisms in the disinfection/protection of organic rooted-cuttings from wood pathogens

One of the major problems affecting the viticulture sector is the quantity of plant protection products (especially copper) used to control the main foliar diseases of the vine. The Life Green Grapes project enter in the production context with the aim of reducing the use of fungicides throughout

High and extreme high temperature effects on shiraz berry composition 

Climate change is leading to a rise in average temperature and in the frequency and severity of heatwaves, and is already significantly disturbing grapevine phenology and berry composition. With the evolution of the weather of Australian grape growing regions that are already warm and hot, flavonoids, for which biosynthesis depends on bunch microclimate, are expected to be impacted. These compounds include anthocyanins and tannins which contribute substantially to grape and wine quality. The goals of this project were to determine if berry tannin accumulation is sensitive to high temperature and to enhance knowledge on upper temperature limits for viable wine production, in turn informing critical timing for mitigation strategies.

Environmental and viticultural practice effects on the phenolic composition of grapes: impact on wine sensory properties

Grape phenolic compounds are located in the internal layers of grape skins and seeds. They are synthesized via the phenyl-propanoid biosynthetic pathway which is modulated by both biotic and abiotic factors.