Terroir 1996 banner
IVES 9 IVES Conference Series 9 Cultures des vignobles en forte pente: possibilités de mécanisation. Effet de l’exposition et de l’orientation des rangs

Cultures des vignobles en forte pente: possibilités de mécanisation. Effet de l’exposition et de l’orientation des rangs

Abstract

Plus de la moitié du vignoble suisse (14’000 ha) est situé sur des coteaux en forte pente (> 30%). Dans certains vignobles, la pente naturelle du terrain a été réduite par la construction de terrasses soutenues par des murs. Ces murs, établis depuis des générations, constituent souvent une valeur paysagère de haut niveau. Dans ces situations, la culture de la vigne s’est généralement faite dans le sens de la pente, où une multitude de ceps (> 10’000 ceps/ha) conduits en gobelet sur échalas tirent le meilleur profit du rayonnement lumineux. Ce système de conduite limite fortement les possibilités de mécanisation et exige de ce fait un nombre élevé d’heures de main-d’œuvre par an. Pendant de nombreuses années, les façons culturales ont été faites au moyen d’outils tirés par un câble, entraîné par un treuil. Cette mécanisation est pratiquement abandonnée aujourd’hui, l’entretien des sols se faisant essentiellement par désherbage chimique. Cette pratique, liée à la diminution des apports de matière organique, a contribué à augmenter la sensibilité des sols à l’érosion, en particulier dans les terrains peu perméables.
La réduction des risques d’érosion et la nécessité de diminuer fortement les coûts de production ont exigé une transformation complète de la culture des vignobles en pente. Dans les situations où l’utilisation du tracteur interligne était possible (pente inférieure à 35%, grandeur des parcelles et possibilités d’accès suffisantes), le système de conduite mi-large (150 à 200 cm d’interligne), avec des rangs à un seul plan de palissage orienté dans le sens de la pente, s’est fortement développé. Les possibilités de mécanisation sont proches de celles des vignobles de plaine. Une gestion du sol, adaptée à la nature du terrain, doit y être appliquée pour réduire au maximum les dégâts d’érosion. L’enherbement des sols constitue une technique idéale lorsque les disponibilités en eau sont suffisantes.
Dans les situations où l’emploi du tracteur, dans le sens de la pente, n’était pas possible (déclivité supérieure à 35%, forme des parcelles inadaptée), la rationalisation s’est faite en orientant les rangs en travers de la pente et en cultivant la vigne en banquettes, selon les courbes de niveau. Cette technique, traditionnellement utilisée dans le vignoble du Tessin pour réduire les risques d’érosion et d’éboulement dus à la forte pluviométrie, inégalement répartie avec souvent des orages violents, s’est largement répandue dans les vignobles de suisse alémanique et française. La culture en banquettes garantit une bonne protection du sol contre l’érosion, augmente sensiblement les possibilités de mécanisation des vignobles en forte pente et diminue la pénibilité du travail manuel (Murisier, 1981; Murisier et al., 1984; Murisier et Ferretti, 1999).

DOI:

Publication date: February 24, 2022

Issue: Terroir 2000

Type: Article

Authors

F. MURISIER, M. FERRETTI, V. ZUFFEREY

Station fédérale de recherches en production végétale
de Changins, Centre viticole du Caudoz, CH-1009 PULLY

Tags

IVES Conference Series | Terroir 2000

Citation

Related articles…

Impact of elemental sulfur (S0) residues in Sauvignon blanc juice on the formation of the varietal thiols 3-mercapto hexanol and 3-mercaptohexyl acetate

Elemental sulfur is a fungicide used by grape growers to control the development of powdery mildew, caused by the fungus Erysiphe necator. This compound is effective, cheap and has a low toxicity with no withholding period recommended. However, high levels of S0 residues in the harvested grapes can lead to the formation of reductive sulfur compounds that can impart taints and faults to the wine. Hydrogen sulphide (H2S) is a very volatile and unpleasant sulfur compound which formation is connected to high residues of S0 in juice (10 – 100 mg/L).

Application of remote sensing by unmanned aerial vehicles to map variability in Ontario Riesling and Cabernet Franc vineyards

The objective of this investigation was to verify usefulness of proximal sensing technology and unmanned aerial vehicles (UAVs) for mapping variables e.g., vine size (potential vigor), soil and vine water status, yield, fruit composition, and virus incidence in vineyards.

Regional discrimination of shiraz using targeted and non-targeted analytical approaches

Aims: Shiraz is the most widely cultivated grape variety in Australia, and is grown under a range of viticultural and climatic conditions. Given its importance to the Australian wine sector, a number of studies have been conducted in recent years which involved a comprehensive assessment of grape composition, in order to objectively predict wine quality and style outcomes.

Thermal conditions during the grape ripening period in viticulture geoclimate. Cool night index and thermal amplitude

Le régime thermique en période de maturation du raisin est l’une des variables déterminantes de la coloration du raisin et de la richesse en arômes, anthocyanes et polyphénols des vins.

Island and coastal vineyards in the context of climate change

Aim: The notion of “terroir” enables the attribution of distinctive characteristics to wines from the same region. Climate change raises issues about viticulture, especially the growth of the vines and even more importantly the economic situation of actual wine-growing regions (Schultz and Jones 2010; Quénol 2014). Several studies have addressed the impacts of climate change on viticulture in