Le zonage viticole: instrument pour la récuperation d’un ancien cépage des collines de Conegliano (Verdiso – V. vinifera)

Dans le contexte viticole actuel, la prise de conscience que chaque cépage ne trouve son expression qualitative maximale que dans certains terroirs bien définis, assume une signification plus importante vu l’effort unanime fourni pour maximiser le résultat oenologique. Des cépages présentant des potentiels d’adaptation réduits, ont encore plus besoin d’un emplacement territorial précis. C’est ce qui s’est passé pour le cépage Verdiso, ancienne variété de la Prov. de Treviso (Italie du Nord-Est), dont la diffusion s’est réduit progressivement au cours des 50 dernières années, partant de quelques milliers d’hectares jusqu’arriver aujourd’hui à quelques centaines à peine. Cela est dû à la fragilité agronomique du cépage, qui n’assure pas toujours une constance productive, sanitaire et qualitative. La recherche d’une durée de trois ans, à travers l’étude de la réponse qualitative du cépage aux variations de la zone de culture, a tenté de mettre en évidence les caractéristiques du milieu (sol, température, pluie, etc.) qui sont les plus adaptées pour obtenir un résultat qualitatif appréciable. Dans ce but, le territoire de culture actuel a été divisé en 5 sous-zones homogènes quant à leur climat, leur origine, l’évolution et l’état actuel du sol. L’évaluation systématique des paramètres du milieu, de ceux productifs et qualitatifs du raisin et de la qualité organoleptique du vin obtenu, a ammené à circonscrire deux sous-zones qui, par rapport aux autres, se sont distinguées grâce à une meilleure qualité du produit. Ce travail a fourni un exemple clair d’applicabilité de la méthodologie des zonages, afin de sauvegarder et relancer un cépage autoctone destiné sinon à se perdre.

Authors: Tomasi D., Calò A., Costacurta A., Zanzotto A.

Istituto Sperimentale per la Viticoltura – Viale XXVII Aprile, 26 – 31015 Conegliano (TV) – Italie

Related Posts

Share via
Copy link
Powered by Social Snap