Exemples de zonage au Chili et en Amérique Latine

Ce document présente la situation viticole des appellations d’origine en Argentine, Brésil, Chili et Uruguay.
L’étude s’est restreinte uniquement à ces 4 pays, bien qu’il en existe d’autres avec une production viticole d’une certaine importance. Le choix de ces 4 pays s’est fait en se basant sur la disponibilité des informations et sur le fait que seulement dans ces pays le thème de l’Appellation d’Origine est abordé et que toutes les mesures sont prises pour aboutir concrètement à la production de vins d’Appellation d’Origine.
Actuellement, on peut affirmer qu’en général l’écosystème viticole est connu en se basant sur le comportement des cépages en fonction des sols et des conditions climatiques. En pratique ces quatre pays ont défini leurs propres macrozones viticoles et travaillent actuellement sur la “microzonification”. Dans ces pays, le climat est le facteur le plus important de l’écosystème viticole.
En considérant que l’Amérique du Sud a été découverte au début de XVI siècle et que l’activité viticole commenca au Chili, comme au Sud du Brésil en 1548, et peu de temps après en Argentine et Uruguay, nous pouvons affirmer que ces quatre pays ont, comme le Pérou et le Mexique, une tradition viticole. Tant et si bien que depuis plus d’un siècle, il existe dans chacun de ces pays des zones viticoles donnant naissance à des vins bien caractéristiques dont l’origine est reconnue sur le marché international.
Le Chili a été le premier pays qui a défini par une loi nationale une appellation controlée. L’année 1931 on a crée I’Appellation Pisco, cette loi a été modifié et perfectionnée au cours des années 1943 et 1979. Cette appellation qui suit les normes des appellations européennes s’est trés bien développée.
Le premier Symposium international sur les appellations d’origine en Amérique Latine a eu lieu en 1987 à la Serena, Chili, et c’est à partir de cette date que ces quatre pays on commencé à s’intéresser à ce sujet.

Authors: ALEJANDRO HERNANDEZ, EDMUNDO BORDEU, PHILIPPO PSZCZOLKOWSKI

Faculté d’Agronomie – Université Pontificale Catholique du Chili

Related Posts

Share via
Copy link
Powered by Social Snap