Terroir 1996 banner
IVES 9 IVES Conference Series 9 Analyse et modélisation des transferts thermiques dans un sol de vignoble. Effets des techniques culturales

Analyse et modélisation des transferts thermiques dans un sol de vignoble. Effets des techniques culturales

Abstract

Les facteurs naturels tels que le milieu dans lequel est cultivée la vigne jouent un rôle important sur la qualité du vin. Si on veut élaborer un bon vin, il est en effet essentiel de produire un raisin de qualité. Pour cela, il faut valoriser et optimiser l’effet terroir qui, pour l’instant, joue un rôle qui n’est pas très bien connu. Il est donc indispensable, par exemple, de disposer de relations scientifiquement établies et bien quantifiables pour faire admettre le système des aires d’origines contrôlées. R. Morlat (1989) et G. Seguin (1970) ont déjà réalisé des études sur le rôle de certains facteurs du sol sur la qualité du raisin. Ils ont notamment montré l’importance de la température du sol et du contenu en eau. Les relations entre la qualité et le terroir doivent cependant encore être clarifiées et surtout quantifiées afin d’être intégrées dans un système d’aide à la décision permettant d’optimiser les systèmes de conduite en fonction des facteurs naturels du site étudié.

Nous avons choisi, dans un premier temps, de nous intéresser principalement aux températures du sol. Ce facteur est en effet très important car il conditioime la croissance de la plante et certaines propriétés physiques du sol. La plupart de ces processus ne réagissent pas linéairement avec la température, il est donc indispensable de disposer de nombreuses données pour pouvoir évaluer les effets journaliers des températures du sol sur ces mécanismes. La mesure de la température du sol pose de gros problèmes car elle nécessite un dispositif qui est très lourd au niveau de l’installation, surtout dans les sols de vignoble, généralement hétérogènes. De plus, la mise en place des capteurs perturbe le milieu introduisant ainsi un biais dans les grandeurs qui seront mesurées.

C’est pour ces raisons que nous avons choisi de développer un modèle de transfert thermique applicable aux sols de vignobles. L’utilisation de lois physiques décrivant les échanges et des méthodes d’analyse et de modélisation micrométéorologiques paraissent aptes à apporter des réponses au problème posé par la recherche des facteurs jouant un rôle dans la qualité du raisin. Il en est de même pour l’explication des effets de différentes méthodes culturales (désherbage, travail du sol, enherbement).

Il est bien évident qu’il existe d’autres facteurs influant sur la qualité du raisin qui peuvent aussi caractériser l’effet “terroir”. Par exemple, la nutrition azotée et minérale de la plante joue aussi un rôle important, il est donc nécessaire d’étudier la disponibilité de ces éléments dans le sol, ainsi que leurs modes de transfert. De même, le climat de la région concemée est capital, il influe sur la plupart des grandeurs qui sont étudiées. Ces facteurs sont donc, dans un premier temps, étudiés séparément, l’objectif étant à terme la construction d’un modèle complet de l’élaboration de la qualité du raisin, où sont inclus tous les paramètres du climat, du terroir et du système de conduite.

Les transferts thermiques et hydriques sont étroitement liés, ils interagissent, on peut donc difficilement envisager des émdes séparées de ces deux phénomènes. On peut cependant considérer, du moins dans un premier temps, l’état hydrique comme une variable d’entrée.

Le but de l’étude entreprise est donc de comprendre et de quantifier les effets de différents types ouétats de sols et de différents mode de culture sur l’évolution de la température en profondeur. Pour cela, une bonne connaissance physique des transferts thermiques est nécessaire pour arriver à relier les caractéristiques thermodynamiques du sol à la propagation et au stockage de la chaleur.

DOI:

Publication date: March 25, 2022

Type: Poster

Issue: Terroir 1996

Authors

E. PRADEL, P. PIERI

Laboratoires de Bioclimatologie et d’Agronomie – Domaine de la Grande Ferrade – 33883 Villenave D’Ornon

Tags

IVES Conference Series | Terroir 1996

Citation

Related articles…

Response of different grapevine cultivars to water stress using a hydroscape approach

Viticulture worldwide is currently affected by the effects of climate change. This set of adverse phenomena lead to a deterioration of functional vine mechanisms, affecting growth, physiology and grape ripening, which may cause severe losses with respect to yield and quality. To prevent water stress and other abiotic factors from severely affecting its physiology, the vine’s response is to reduce transpiration and photosynthesis rates. This response varies depending on the cultivar and its ability to adapt to the environment. The hydroscape method is based on the internal regulation of water status in the plant. It has been recently used to classify grapevine genotypes according to their iso/anisohydric behavior when they are subjected to water stress conditions.

Grapevine nitrogen retrieval by hyperspectral sensing at the leaf and canopy level

Grapevine nitrogen (N) monitoring is essential for efficient N management plans that optimize fruit yield and quality while reducing fertilizer costs and the risk of environmental contamination. Unlike traditional vegetative-tissue sampling methods, remote sensing technologies, including hyperspectral imaging, have the potential to allow monitoring of the N status of entire vineyards at a per-vine resolution. However, differential N partitioning, variable spectral properties, and complex canopy structures hinder the development of a robust N retrieval algorithm. The present study aimed to establish a solid understanding of vine spectroscopic response at leaf and canopy levels by evaluating the different nitrogen retrieval approaches, including the radiative transfer model.

Zonazione e vitigni autoctoni nel sud della Basilicata: metodologie integrate per la caratterizzazione di ambienti di elezione di biotipi storici finalizzati a vini di territorio nella DOC “Terre dell’Alta Val d’Agri”

I territori della DOC “Terre dell’Alta Val d’Agri”, a Sud della regione Basilicata, si caratterizzano per una elevata biodiversità autoctona autoselezionatesi su ambienti ecologicamente ben definiti,

Grape texture characteristics are linked to one major qtl

Berry texture and berry skin mechanical properties have high agronomic importance, related to quality and marketing requirements of wine, table and raisin grapes.

Study of the aromatic oxidation markers of Tempranillo long aged wines

The aromatic quality of wines after a long aging period in bottle is one of key points for oenologists. The objective of this work is to determine the main representative aromatic compounds found in long aged wines from D.O.Ca. Rioja. This study was made by 32 wines from 1971 to 2010 vintages. Sotolon, acetaldehyde, phenylacetaldehyde, 1,1,6-trimethyl-1,2-dihydronaptalene (TDN), β-damascenone, Y-decalactone and Y-dodecalactone were determined as the most important oxidation markers by GC-MS analysis. Moreover, sensory analysis using triangular tests were performed from wines with and without the addition of the mentioned compounds. Four different concentrations of each odorant were added, as individual compounds and as mixtures. The additions were ranged from values close to the reference odour thresholds up to high level concentrations. The most identified aroma was sotolon, which is commonly associated to curry and coffee liqueur aromatic notes. Other oxidative compounds were easily detected by panellists, such as Y-decalactone (peach compote), Y-dodecalactone (ripe fruit). The mixtures of the odorants were most easily detected than the individual compounds. It should be noted that acetaldehyde and phenylacetaldehyde were rarely perceived and distinguished.