Territoire, terroir et marché du vin à la production

Les travaux visant à comprendre les relations entre un terroir, au sens agronomique, et les caractéristiques physico-chimiques des raisins ou du vin sont aujourd’hui nombreux, comme en témoigne le programme de ce colloque. Mais pour un économiste, la question centrale reste de savoir comment le terroir peut intervenir dans la construction de la valeur économique du vin et dans la différenciation de ses prix. L’effet terroir est-il reconnu par le consommateur final ou n’est-il qu’une variable d’ajustement interne aux systèmes de production ? A travers quels indicateurs cet effet terroir peut-il être géré par les différents opérateurs de la filière ? En définitive ne vaut-il pas mieux invoquer un “effet territoire” que peuvent construire les acteurs, et dont le terroir serait une des composantes possibles ?
Pour développer ces questions, nous reviendrons d’abord sur les mécanismes de création de la valeur dans la filière viti-vinicole, pour proposer un cadre d’analyse permettant de relier les transactions au territoire et à sa composante terroir. Plutôt que de reprendre l’exemple des vins AOC, pour lesquels le terroir est largement mis en avant dans la construction de la qualité, nous avons préféré confronter notre analyse théorique au marché des Vins de table et de Pays à la production. En effet, dans ce marché se construit également une différenciation liée au territoire en parallèle ou en complément à une différenciation liée aux cépages. Deux approches différentes de ce marché seront présentés : une analyse statistique sur les contrats d’achat ONIVINS ; une série d’enquêtes auprès des opérateurs de la filière en Languedoc Roussillon.

Authors: D. Boulet (1), J.M. TOUZARD (2)

(1) Institut Supérieur de la Vigne et du Vin – INRA ESR Montpellier
(2) INRA SAD Montpellier
2, place P. Viala 34060 Montpellier France

Related Posts

Share via
Copy link
Powered by Social Snap