Indice bioclimatique de qualité Fregoni

La viticulture dans le monde est sous l’étroite dépendance des conditions climatiques. En effet, la culture de la vigne est concentrée entre 30° et 50° de latitude Nord et 30° à 40° de latitude Sud; on trouve également des vignobles en zone tropicale et subtropicale.
Le développement de la vigne et la constitution des raisins, donc de celle des vins, sont strictement en rapport avec les conditions climatiques. De nombreux travaux ont été effectués pour essayer de relier la qualité avec des données climatiques. Ils ont conduit, en particulier à l’établissement de ce qu’on nomme ´ Indices bioclimatiques ª qui sont des indications permettant dans certains cas, de caractériser les potentialités climatiques d’une zone déterminée pour permettre à des cépages donnés de nourrir correctement leurs fruits. Ils sont également utilisés pour délimiter les zones à plus haute vocation viticole.
Parmi les indices bioclimatiques les plus utilisés, il faut citer ceux de WINKLER (1975), de HUGLIN (1986 et 1998), de BRANAS (1974), de HIDALGO (1980), de ZULUAGA (1971), de CONSTANTINESCU ( 1967). Ces indices expriment surtout la puissance climatique (par exemple, en relation avec la teneur en sucres). Nous renvoyons le lecteur à la bibliographie pour un examen détaillé de l’intérêt de ces différents indices.
Dans ce travail, nous donnons les valeurs de l’indice bioclimatique proposé par le Professeur Mario FREGONI (indice appelé dans ce travail IF) pour différentes régions viticoles situées en Italie et dans quelques autres pays. Une comparaison avec l’indice de WINKLER est également effectuée.

Authors: C. FREGONI, S. PEZZUTTO

Related Posts

Share via
Copy link
Powered by Social Snap