WAC 2022 banner
IVES 9 IVES Conference Series 9 WAC 9 WAC 2022 9 2 - WAC - Oral presentations 9 Prise en compte et mutations de l’acidité volatile au XXe siècle : les évolutions règlementaires, scientifiques et qualitatives d’un composé du vin au regard de l’histoire

Prise en compte et mutations de l’acidité volatile au XXe siècle : les évolutions règlementaires, scientifiques et qualitatives d’un composé du vin au regard de l’histoire

Abstract

Les composés actifs du vin ont, jusqu’ici, peu fait l’objet d’études sur le temps long. Le développement de l’œnologie, de l’analyse des vins et, de manière concomitante, l’essor des règlementations vinicoles au XXe siècle révèlent pourtant au grand jour le poids de ces composés et leurs évolutions. Dans cette communication, nous souhaitons montrer comment l’acidité volatile des vins, reposant notamment sur la teneur en acide acétique, est passée progressivement, pour des raisons économiques autant que techniques, d’un statut de paramètre inactif à un celui d’un paramètre essentiel dans l’appréciation des vins.  Normé au début du XXe siècle, le taux maximum d’acidité volatile pour les vins destinés à la vente va alors sans cesse évoluer au grès des bouleversement des marchés, des découvertes scientifiques et de la volonté, toujours plus prégnante, d’assurer une qualité minimum aux vins. Ces processus agissent ainsi directement sur l’évolution du goût des productions. En effet, depuis 1921, première grande règlementation française sur la question, les évolutions des taux maximum d’acidité volatile autorisés (à la hausse, comme, plus récemment à la baisse) contribueront à modifier le palais des dégustateurs et, in fine, à transformer la perception de la qualité des vins. Cette communication s’appuiera en particulier sur le dépouillement de publications scientifiques du XXe siècle, sur des documents historiques officiels traitant des règlementations, mais également sur un certain nombre d’archives d’organismes professionnels témoins ou acteurs de ces changements.

DOI:

Publication date: June 13, 2022

Issue: WAC 2022

Type: Article

Authors

Olivier Jacquet

Presenting author

Olivier Jacquet – Université de Bourgogne

Contact the author

Keywords

Acidité volatile, histoire, norme, évolution, perception

Tags

IVES Conference Series | WAC 2022

Citation

Related articles…

Maturità fenolica e cellulare come metodo di valutazione dell’interazione vitigno-ambiente: il caso del Cabernet-Sauvignon

ln the current work, phenolic and cellular maturation curves were used to assess the degree of adaptation of the cultivar Cabernet sauvignon to the sites under esamination. Five wine­-producing zones with different pedoclimatic characteristics and latitudes were considered (Marche, Toscana, Emilia, Friuli and Slovenia).

The impact of acetaldehyde on phenolic evolution of a free-SO2 red wine

Some wine producers, in good years, can produce free-SO2 red wines and decide to add the minimum amount of sulphur dioxide only at bottling. To manage this addition

Do high temperature extremes impact berry tannin composition?

Flavonoids, including flavonols, anthocyanins, and tannins, are important contributors to grape and wine quality, and their biosynthesis is strongly influenced by bunch microclimate.

The evolution of wine appellations in the United States

Le système des appellations d’origine aux Etats-Unis était adopté en 1978 et est entré en vigueur en 1983. Jusqu’à présent, 146 aires viticoles avaient été établies dans 26 états.

YEAST LEES OBTAINED AFTER STARMERELLA BACILLARIS FERMENTATION AS A SOURCE OF POTENTIAL COMPOUNDS TO IMPROVE SUSTAINABILITY IN WINE- MAKING

The yeast residue left over after wine-making, known as wine yeast lees, is a source of various compounds that are of interest for wine and food industry. In winemaking, yeast-derived glycocompounds and proteins represent an example of circular economy approach since they have been proven to reduce the need for bentonite and animal-based fining agents. This leads to a reduced environmental impact in the stabilization and fining processes in winemaking. (de Iseppi et al., 2020, 2021).